Flash info



Dernière mise à jour
le 26/05/2009

 
powered_by.png, 1 kB
Les TRA Version imprimable Suggérer par mail

Par Piair (Pierre Janssens) , fondateur de www.paramoteurbelge.be 

   Parmi toutes les zones qui composent notre espace de jeu, force est de constater que celle-ci
est peut-être celle qui suscite le plus des questions parmi les débutants (voire les autres). Si « CTR »
allume un gigantesque gyrophare rouge dans nos esprits, ces trois petites lettres on parfois tendance
à simplement arracher un regard vide et une bouche grande ouverte ! La méfiance est cependant de
mise, et plus que jamais ! A moins bien sûr que le vol côte à côte avec un F16 ou autre rapace du
genre vous enchante.

Les zones de vol à basse altitude

Image

   Dans notre jargon paramotoresque, l’abréviation TRA (pour Tempory Reserved Area)
désignent non pas une mais trois zones bien distinctes :

 
  • Les TRA (Temporary Reserved Areas) à proprement parler, zones d'activités militaires
    temporaires, où les avions peuvent voler en-dessous des 4500 Ft (±1370m). Rappelons qu’en
    toutes circonstances notre altitude maximale autorisée est de 4500 Ft !
  • Les LLFA (Low Level Flying Area), zones utilisées par les jets et les avions de transport. Elles
    sont situées principalement dans le sud du pays car la densité de population y est moins
    importante. Ce sont les LLFA de Havelange, Bastogne, Arlon, Saint Vith et Elsenborn.
  • Les HTA (Helicopter Training Area) , zones réservées aux hélicoptères. Ces zones sont situées
    à l'ouest et au nord de notre pays, ainsi que dans la LLFA des Ardennes. Elles constituent sans
    doute le danger le plus important pour nous, car les hélicoptères ont la fâcheuse tendance à
    voler très bas, rester tapis derrière les arbres puis à surgir de nulle part !

   Ces zones sont donc toutes des zones militaires de vol à basse altitude. On entend par vol à basse
altitude un vol à moins de 4500 Ft (± 1370 m). Afin de limiter les nuisances sonores et les risques de
collision (e.a avec les lignes à haute tension) et de prendre une marge de sécurité en cas de problème
technique, les pilotes ne descendent généralement pas sous une altitude minimale de sécurité (la
Minimum Safety Height – MSH). Nous parlons bien d’une généralité, pas d’une règle absolue !

   Cette MSH est de 1000 Ft (±300m) pour les avions, 500Ft (±150m) pour les avions légers à hélices
et 150 Ft (±45m) pour les hélicoptères. 45m oui, vous avez bien lu ! Omettez l’interdiction stricte de
pénétrer dans de telles zones, prenez un zeste d’altitude (45 m par exemple), ajoutez-y un soupçon
de vitesse (Allez, 120 km/h !), agitez le tout sans secouer… vous obtenez un parfait danger de mort
pour nos fragiles petites ailes souples !

Quand ces zones sont elles actives ?

   Il s’agit de bien distinguer la règle générale des cas particuliers ! Si des horaires fixes ont été
déterminés pour toutes ces zones, il n’en est pas moins que des activités particulières puissent y
avoir lieu. Dans ce cas, l’horaire par défaut devient inapplicable.

   En règle générale :

   Les LLFA dans les Ardennes sont utilisées pour les avions belges ainsi que pour les avions
étrangers participant au TLP (Tactical Leadership Program).

   Elles sont ouvertes du lundi au vendredi, de 7.30 heure zulu (heure de Greenwich dans le jargon
militaire) à 11 heures zulu et de 12.30 à 16 heures Zulu.

   Elles sont fermées :

    • Les jours fériés
    • Du 1er juin au 15 septembre.
    • Quand la visibilité est inférieure à 2.500 mètres
    • Quand les zones sont occupées par les hélicoptères.

   La HTA des Ardennes est active du lundi au vendredi, de 7 à 23 heures Zulu à l’exception des
jours fériés.

Image

   Et les TRA alors ? Hé ! bien les TRA constituent justement ces petites exceptions dont nous
parlions plus haut ! Il s’agit bien de « Tempory Reserved Area », soit des zones militaires réservées
temporairement. Nous commettons donc une erreur de langage lorsque nous parlons de « TRA »
actives selon un horaire figé ! En ce qui les concerne, il est indispensable de consulter les NOTAM !

   Pour connaître ces zones et leur période d’activation, un seul lien :
http://www.mil.be/aircomp/ (cliquer sur « Des vols à basses altitudes » dans le menu de gauche).
Vous remarquerez que la plupart des vols sont prévus bien à l’avance puisque le calendrier couvre
toute l’année civile en cours. Cela ne dispense pas les militaires de nous organiser de temps à autre
des « surprise party », tenez-vous donc informés !

Où se situent ces zones ?

Image

   Cette carte présente les TRA fixes. Cela ne signifie pas pour autant qu’une TRA ne puisse pas
se situer ailleurs ! Le 21 juillet, par exemple, notre pays devient une véritable TRA géante. Dans les
autres cas, fort heureusement, les militaires découpent en général de telles zones dans les LLFA
existantes. Mais, une fois encore, cela ne constitue en rien une règle absolue !

   Les autres zones, elles, sont bien délimitées dans l’espace et dans le temps. La carte cidessous
vous donne leur répartition sur tout le territoire. On y remarque également deux zones D et
une zones P. Pour rappel, il s’agit respectivement de zones « Prohibited » (interdites) et
« Dangerous » (dangereuses).

 
< Précédent   Suivant >

Events Calendar

Juin 2018
L M M J V S D
282930311 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Image aléatoire

Qui est en ligne

Il y a actuellement 7 invités en ligne
© 2018 www.vuduo.be - Tout sur le paramoteur

Votez pour ce site au Weborama